Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle

Sceau de Republique Gabonaise

Médailles du Travail: Cinquante-neuf (59) salariés de la Setrag honorés

Logo



       Présidée par Le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Madame Carmen NDAOT , le Samedi 9 décembre 2017, la cérémonie de remise de médaille du travail à Cinquante-neuf (59) salariés de la Société d’Exploitation du Transgabonais (SETRAG) dont ; trente-cinq (35) d’or, neuf (9) de bronze et quinze (15) d'argent. C'était aussi, l’occasion de la célébration de la dix-septième (17ème) édition de la Saint- Eloi, Saint patron, des Orfèvres et des Cheminots.

      Pour le Ministre du Travail : « En décernant cette Médaille du Travail, c’est notre République, c’est le Gabon et Son Chef d’Etat, Ali BONGO ONDIMBA qui vous félicitent pour toutes vos années d’activités salariées. C’est aussi, pour vous l’occasion de vous réjouir en famille, entre amis, entre collègues. Je souhaite donc que cette fête soit réussie, joyeuse et très modestement, je me permets de m’associer à cette joie ».

Poursuivant ses propos, elle a indiqué que : « Cette journée sera certainement            pour vous l’occasion de jeter un regard en arrière sur ces années passées de votre vie, de mesurer le temps parcouru, d’évaluer les changements qui ont marqués cette période écoulée, avant de vous projeter à nouveau dans l’avenir. C’est aussi, l’occasion individuellement et collectivement de mesurer combien le travail est un composant important de la vie de chacune et de chacun ».

      A l’endroit de l’équipe dirigeante, elle a exprimé sa profonde conviction qu’elle a chevillée en elle, ce que le chemin de fer représente pour les Gabonaises et les Gabonais depuis 1974. Ce que sa mise en service, son exploitation et sa gestion ont constitué en termes d’atouts pour l’économie gabonaise et le rapprochement des populations.

      Pour l’autorité ministériel : « il est plus qu’impérieux que cet outil soit préservé. Mais comment le serait-il sans la préservation des emplois, de la paix sociale et d’un dialogue permanent avec vos collaborateurs ? ».

     En conclusion, Madame le Ministre a émis le vœu que : « sans les agents, la prospérité de l’entreprise serait vouée à l’échec, même si la SETRAG et l’Etat y investissaient des moyens financiers colossaux ». Elle a relevé pour s’en féliciter l’élaboration de la nouvelle convention collective et toutes les commodités mises en place pour permettre aux agents de travailler dans un environnement qui les incite à plus d’efforts et de productivité. « C’est de cette façon que l’équipe dirigeante et les agents puiseront un peu plus de détermination pour poursuivre chacun à sa place, le seul combat qui vaille pour une entreprise plus juste, plus fraternelle, en un mot plus humaine ».

Publié le : 15 / 12 / 2017